mercredi 27 janvier 2010

FILET DE LOUP A LA RIQUETTE

Faites lever par votre poissonnier les filets de loup ( ou Bar ). Si vous vous sentez le courage faites le vous même en entaillant le poisson sur le milieu du dos et en suivant l'arête dorsale . Couper le filet coté tête et queue et avec un couteau bien aiguisé suivre les filets en dégageant les arêtes centrales. L'opération est délicate mais avec un peu de patience on peut y arriver! surtout si le poissonnier fait la grimace quand on lui demande de le faire! Ci aprés un lien pour vous faire voir en vidéo comment oeuvrer....


http://www.recettespourtous.com/videos/3631_recette-de-cuisine-lever-filets-poisson

Dans une poële faire chauffer un morceau de beurre avec un peu d'huile pour éviter que le beurre noircisse, et déposer vos filets peau contre poële pour que la cuisson se fasse à "l'unilatérale". Saler et poivrer au moulin.




Une fois cuits, poser vos filets dans un plat allant au four pour 2 minutes tout juste. Disposer vos filets comme pour reconstituer le poisson et mettre au milieu une bonne poignée de Riquette. Passer au four chaud juste 2 minutes pour achever la cuisson et chauffer la riquette qui prendra plus de saveur.

A servir avec un petit bol de riz ou des tagliatelles de courgettes juste revenues à la poële avec un filet d'huile d'olive et citronnées.

CHILI CON CARNE





Il nous faut pour 4 personnes:

400 g de boeuf haché maigre
1 oignon
1 bocal de tomate Cuisinée oignon basilic
1 grosse boite de haricots rouges
1 sachet d'épice spécial chili

Emincer un oignon et le faire revenir avec 3 cuillères à soupe d'huile. Ajouter la viande hachée. Faire revenir le tout.
Quand la viande est cuite ajouter la tomate cuisinée et assaisonner en sel .

Egoutter et rincer la boîte de haricots rouges et les incorporer à la viande. Ajouter les épices à chili progressivement car en général ils sont trés relevés. Doser à votre goût.





Laisser mijoter le tout environ 3/4 heures.
J'ai déjà gouté un chili dans lequel il y avait des merguez coupées en petits morceaux. Je sais on s'écarte de la recette de base mais le résultat n'est pas mal. On peut opter pour cette recette quand on n'a pas assez de viande de boeuf hachée.

Je vous conseille de servir le chili tout simplement avec un bol de riz.

jeudi 21 janvier 2010

Escapade à la Réunion




La cuisine Réunionnaise est une palette colorée qui reflète la diversité de ses origines : européenne, africaine, asiatique, malgache. Une place prépondérante est donnée au piment et diverses épices. L’île qui était une étape obligée de la compagnie des Indes dés le XVII siècle , s’est enrichie de toutes sortes d’aromates et d’épices. L’influence asiatique et africaine qui est venue ensuite n’a fait que compléter cette palette de saveurs par les préparations pimentées et aigres-douces.



La base de la cuisine réunionnaise : le cari et le rougail qui commencent toujours par une cuisson sur feu vif de la viande de l’oignon de l’ail et l’adjonction d’épices bien roussis le tout cuisiné avec de la tomate fraîche concassée. Le cari et rougail sont toujours servis sur un lit de riz (cuit en cocotte à riz) accompagnés de « grains » ( lentilles, haricots rouges pois du cap cuisinés) et d’un condiment le rougail.


Mais attention , il y a 2 rougail me direz vous ! oui le plat qui s’appelle rougail saucisse par exemple et l’assaisonnement à base de condiment le rougail qui accompagne tout ces plats: rougail tomate, rougail mangue, rougail dakatine…. Et qui est souvent TRES pimenté à consommer avec modération pour nos palais novices en matière de « relevé ». Ces assaisonnements sont préparés dans un pilon en pierre volcanique et écrasés avec un gros galet.



L’art de la table à la Réunion est souvent très convivial et sommaire. La cuisine se fait souvent au feu de bois et pas de fourchettes à table en mange avec les doigts en faisant des boulettes de riz qu’on trempe dans le cari.




Allez jeter un oeil sur l'escapade culinaire à la réunion de Julie Andrieu. Juste 3 vidéos à voir sur le lien ci dessous et vous serez transporté vers l'océan indien....


mercredi 20 janvier 2010

Cannellonis ricotta épinards





Il nous faut:


20 rouleaux de cannellonis
500 g d’épinards hachés surgelés
250 g de ricotta
1 gousse d’ail
1 oignon
50 g de parmesan
50 g de gruyère râpé


Pour la béchamel :
50 g de beurre
30 g de farine
1/2 l de lait
1 cuillère à café de noix de muscade
sel et poivre du moulin



Eplucher l’oignon et l’ail et détailler-les. Placer-les dans une poêle huilée et les faire revenir rapidement. Ajouter ensuite les épinards hachés surgelés. Laisser cuire à feu moyen en remuant de temps en temps, pendant 8 minutes. Une fois les épinards cuits ajouter la ricotta et mélangez. Salez et poivrez si nécessaire.


Pendant ce temps faire la béchamel : Placer le beurre dans une casserole et laisser le fondre, ajouter ensuite la farine en remuant fortement à l’aide d’un fouet. Vous devez obtenir une sorte de boule. Ajouter ensuite progressivement le lait jusqu’à ce que la béchamel ait une consistance assez liquide. Saler, poivrer à convenance et ajoutez la noix de muscade. Napper le fond d’un plat à gratin d’une fine couche de béchamel.



Garnisser les rouleaux de cannellonis précuits de farce aux épinards et disposer-les dans le plat à gratin. Napper du restant de béchamel, saupoudrer de parmesan et de gruyère puis placer au four à 200°C pendant 30 minutes

mardi 19 janvier 2010

LE POT-AU-FEU



C'est l'hiver, il fait froid, c'est le moment de ce plat familial qui réchauffe. Un plein de vitamines avec tout ses légumes, une viande maigre ( sans parler de l'os à moëlle), le pot-au-feu se décline de plusieurs façons... en voici ma version. Ce plat se cuisine en quantité, rien ne sera perdu! il sera recyclé en salade de pot-au-feu, en soupe de vermicelle... d'autres en font aussi des pains de pot-au-feu (que je n'ai pas encore testé). Poireaux, carottes, navets, pomme de terre, choux.... ça mérite une balade au marché!


Il nous faut: 1 bon kg de viandes de boeuf à bouillir variées( paleron, gîte, macreuse, plat de côte, os à moëlle). On peut y mettre aussi du jarret de veau.


Légumes: 6 carottes, 6 poireaux, 6 pommes de terre,3 navets, 1 oignon piqué de 3 clou de girofle. Et les légumes qui vous tentent comme du chou qui sera blanchi avant, un morceau de céleri rave...


Un bouquet garni ( thym, persil, laurier), 2 gousses d'ail en chemise, 12 grains de poivre, du gros sel et pour donner une belle couleur au bouillon une dose de safran

Dans une GRANDE marmite de 3 litres d'eau salée, faire bouillir la viande pendant bien 2h et écumer pour garder un bouillon clair avec le bouquet garni, l'oignon piqué.

Laver les légumes, peler les carottes navets pomme de terre ( les laisser entier). Nettoyer les poireaux et les ficeler entre eux . Couper le chou et le faire blanchir si vous souhaiter en mettre.

Quand la viande a bien bouilli, mettre les grains de poivre, la dose de safran, plonger les carottes, navets, poireaux, l'os à moëlle enfermé dans une étamine pour ne pas qu'il se vide. Attendez un bon quart d'heure et ajouter les pommes de terre et le choux. Saler le bouillon et surveiller la cuisson des légumes et de la viande qui doit rester tendre.

Présenter les légumes dans un plat de service, et si votre viande est encore un peu dure, fermer votre cocotte et faites cuire 1/4 h sous pression en gardant vos légumes au chaud dans votre four tempéré.


Le pot au feu se sert accompagné de moutarde, de cornichons, de gros sel. La moëlle de l'os se tartine sur du pain grillé et salé au gros sel.


AVEC LES RESTES D'UN POT AU FEU:


Salade de pot au feu: Couper viande et légumes en petits morceaux. Préparer un vinaigrette bien moutardée à la moutarde à l'ancienne, couper quelques cornichons, une échalottes et mélanger en salade.
Soupe de pot au feu: Quand votre bouillon est froid écumer le gras en surface, filtrer votre bouillon avec une passoire pour enlever les morceaux restants. Mettre à chauffer avec quelques poignées de vermicelles.

mardi 12 janvier 2010

LA COURONNE DES ROIS (provençale)




Dans la tradition provençale, la brioche aux fruits confits remplace la galette à la frangipane. Une recette authentique et savoureuse.




Il nous faut: ( 4 couronnes )
1kg de farine
6 oeufs
250g de beurre ramolli
50g de levure de boulanger
250g de sucre
1 zeste d'orange avec son jus et 1 bouchon de rhum
1 petit pot de macédoine de fruits confits

Préparer le levain: délayer les 50 g de levure de boulanger (en cube) dans un fond de lait tiède et ajouter un peu de farine pour épaissir le levain. Laisser un peu monter .





AVANT




APRES



Raper le zeste d'une orange (non traitée de préférence) et presser la pour récupérer le jus.

Ajouter 1 bouchon de rhum, le sucre, les oeufs. Verser la farine, le levain et le beurre ramolli, et mélanger avec une spatule au début et les mains ensuite en s'aidant de farine pour décoller le pâton.



Laisser reposer la pâte 3h dans un endroit légèrement chauffé et couvert d'un torchon propre. La pâte va doubler de volume! penser à utiliser un saladier assez grand.



Au bout de 3 heures, séparer la pâte en 4 parties égales, façonner des boules en incorporant des fruits confits, puis percer le pâton dans son centre pour former la couronne que vous déposerez sur une tôle allant au four et du papier sulfurisé.



Laisser reposer 1h encore, toujours dans un endroit non ventilé et chauffé.







Préchauffer votre four th 6.

Badigeonner les couronnes d'un jaune d'oeuf mélangé à de l'eau, et enfourner environ 40min.







Décorer les couronnes: pour les faire briller et accrocher le sucre je les nappe d'un peu de miel quand elles sont chaudes et les décore ensuite de sucre en grains, de fruits confits... sans oublier la couronne et ... la fève!

mardi 5 janvier 2010

flan à la noix de coco

LA RECETTE SUPER FACILE!


Mélanger 1boîte de lait concentré sucré avec la même quantité de lait, 150g de noix de coco rapée et 3 oeufs. Verser la préparation dans un moule à cake et enfourner au bain marie TH 6 ou 180° jusqu' à ce que le flan soit doré sur le dessus. Démouler et servir avec un coulis de fruits rouges ou un nappage au chocolat.

Les gnocchis








Un peu de préparation pour ces gnocchis ... mais le résultat vaut largement le travail pour les confectionner. Ils accompagneront parfaitement un reste de daube , de bourguignon, un sauté de veau aux olives ou une sauce au gorgonzola. Cette recette n'est pas de moi, celle qui me l'a transmise se reconnaitra et je l 'en remercie!!


Il nous faut : 5 pommes de terre à purée


5 bonnes cuillère à soupe de farine pour commencer et la farine nécessaire pour rouler les gnocchis et pour le plan de travail.


1 oeuf


sel




Commencez par faire cuire vos pommes de terre dans une casserole d'eau. Quand elles sont tendres en les piquant au couteau, égouttez les et pelez les. Passez les PdT au presse purée, ajoutez les 5 cuillères à soupe de farine et 1 oeuf entier. Mélangez la pâte avec les doigts tout en ajoutant de la farine si elle est trop collante. La pâte doit rester souple, malléable, légèrement collante mais en la travaillant avec de la farine elle se décolle bien.


Farinez le plan de travail ( ou la tôle de votre four pour faire moins de salissures). Prélever un bout de pâte et formez un petit boudin long qu'on va ensuite découper en tronçons de 2cm environ. N'hésitez pas à fariner vos mains et votre plan de travail!


Roulez chaque tronçon
videoavec votre pouce sur une fourchette en exerçant une légère pression pour creuser le gnocchi et le marquer des stries de la fourchette. Déposez les gnochis ainsi fait sur un grand plateau fariné et bien les étaler


Portez une grande quantité d'eau salée et huilée à ébullition, et plongez vos gnocchis. Les retirer dés qu'ils remontent à la surface. Pour éviter qu'ils ne collent une fois cuits, mettre au fond de votre plat un peu de votre sauce d'accompagnement ou tout simplement de l'huile d'olive.